Êtes-vous propriétaire d’un véhicule? Si vous êtes à la recherche d’une autre source de revenus mensuels, la location de voiture entre particuliers est une meilleure idée. Par ailleurs, sachez que même si les démarches sont assez simplifiées, il y a certaines procédures auxquelles se soumettre. Ainsi, vous seriez contraints de posséder une carte grise à votre nom, d’un registre de contrôle technique mis à jour ainsi que d’une assurance. Cette dernière joue un rôle plus qu’important, surtout en cas d’accident. Comment fonctionne-t-elle et quels peuvent être les cas possibles?

L’importance d’une souscription d’assurance

Selon les règles régissant la location de voiture entre particuliers, une voiture ne peut se présenter en location si elle n’est pas assurée. Normalement, tout véhicule est affilié à une agence d’assurance. Et vu que la location entre particuliers ne peut aussi se faire sans l’intermédiaire, il est possible pour un propriétaire de bénéficier d’un contrat d’assurance auto souscrit sur le site de l’intermédiaire de son choix même. Ce dernier lui permet de bénéficier d’une indemnisation en cas d’accident ou d’éventuels sinistres. Il se pourrait même que l’assurance couvre entièrement les dommages subis par le véhicule. Mais l’étendue de la réparation est dépend aussi de la nature de l’accident, ainsi que du type d’assurance souscrit.

Si le conducteur est fautif

Nombreux peuvent être les cas d’accidents, et ceci détermine le fonctionnement de l’assurance. Mais le plus important est de savoir qui est fautif. Et dans le cas où, le conducteur, autrement le locataire en est l’identifié, il pourrait être amener à contribuer à la réparation des dommages, ne serait-ce qu’en partie. Par ailleurs, si le propriétaire a souscrit à une garantie dommage tous accidents, l’assurance participera avec diminution à rembourser les dommages matériels au véhicule. Bien sûr, l’étendue de ma réparation sera définie selon les dires des deux parties dans le constat.

Si le conducteur n’est pas responsable

Il se pourrait, en effet, que le locataire ne soit pas responsable de l’accident. Alors, ceci devra être bien mentionné dans le constat afin de profiter des garanties en cas d’accident. Ainsi, l’assureur est tenu de couvrir entièrement les réparations des dommages matériels subis par le véhicule, pour le compte de l’assureur de l’autre partie fautif. Et dans le cas ou le responsable n’est pas déterminé, l’assureur est tenu de rembourser les dommages matériels au véhicule. C’est le cas, par exemple, lors des dommages causés par des animaux sauvages, ou d’une circonstance naturelle.